Écho de presse

1942 : « Casablanca » de Michael Curtiz, film politique

le 13/11/2020 par Pierre Ancery
le 15/08/2020 par Pierre Ancery - modifié le 13/11/2020
Ingrid Bergman et Paul Henreid dans « Casablanca », 1942 - source : WikiCommons
Ingrid Bergman et Paul Henreid dans « Casablanca », 1942 - source : WikiCommons

Grand classique du cinéma américain, Casablanca de Michael Curtiz sort en pleine Seconde Guerre mondiale. Découvrant le film après le conflit, la presse française va louer les intentions politiques du film, conçu comme un hommage à la Résistance.

Rien ne prédestinait Casablanca, sorti en 1942, à devenir un des films les plus mythiques de l'histoire du cinéma. Tiré d'une obscure pièce de théâtre, il devait être au départ réalisé par William Wyler avant que Michael Curtiz (Captain Blood, Les Aventures de Robin des bois...) n'en prenne les rênes.
 

Le tournage fut chaotique : alors qu'il avait déjà commencé, les scénaristes continuaient de travailler séparément sur des versions différentes de l'intrigue. Jusqu'au dernier moment, personne ne savait comment le film allait se terminer.
 

Quant au casting, aucun des comédiens prévus au départ ne fut de la partie. Le duo de protagonistes allait finalement être interprété par Humphrey Bogart et Ingrid...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée