Écho de presse

Conquête de la Tunisie par la France : le prétexte de l'insécurité à la frontière

le 01/03/2021 par Michele Pedinielli
le 25/07/2019 par Michele Pedinielli - modifié le 01/03/2021
« Expédition française à la frontière tunisienne : embarquement des troupes sur « l’abd-el-xader » et la « Ville-d’Oran », à Marseille » - source : Gallica-BnF

En 1881, le gouvernement français utilise le prétexte de troubles à la frontière algero-tunisienne pour lancer une offensive en Tunisie. C’est le début d’un protectorat qui durera jusqu’en 1956.

Au début de l’année 1881, des troubles éclatent à la frontière algéro-tunisienne entre deux peuples de la région : la tribu des Kroumirs et celle des Ouled Nahd en territoire algérien. Lors d’une incursion des Kroumirs en Algérie, six soldats français sont tués. Paris décide d’intervenir et lance une offensive pour garantir l’intégrité du territoire de la France.

Officiellement, il n’est absolument pas question d’une conquête de la Tunisie.

« Le gouvernement, a dit M. Jules Ferry, " veut mettre un terme à une situation qui est absolument intolérable " ; il châtiera les Kroumirs, et ce sera tout. Il ne " cherche pas de conquêtes, s’est écrié M. Jules Ferry; il n’en a pas besoin "... Seulement, " il ira dans la répression militaire qui commence jusqu’au point où il faudra qu’il aille pour mettre à l...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée