Chronique

Écrire la débâcle : les journaux français pendant la Guerre de 1870

le 22/11/2020 par Édouard Sill
le 18/11/2020 par Édouard Sill - modifié le 22/11/2020

Alors que l’état-major français refuse de s’épancher sur les défaites essuyées contre l’armée prussienne, la presse française est contrainte de s’appuyer sur les dépêches allemandes via la presse étrangère pour rédiger ses articles. Ce qui en sort est souvent déconcertant.

En 1870, tandis que les Espagnols se cherchent un roi, la France et la Prusse de Guillaume présentent chacune leur candidat. La presse espagnole se divise suivant les prétendants, mais surtout suivant leur pays d’origine. Le choix s’arrête finalement sur le prince de Hohenzollern, ce qui provoque la colère française. Les protestations parisiennes s’appuient sur les réactions également déçues de la presse étrangère, le Times en tête.

Avec un certain goût du paradoxe, on souligne à Paris qu’il s’agit d’un petit fils…de Murat, celui-là même qui dirigea la répression à Madrid lors du fameux « Dos de Mayo », immortalisé par Goya. Le retrait du candidat allemand ne tempère pas le courroux du Second Empire, attisé par le chancelier Bismarck. Sous la forme d’un ultimatum, la France exige des gages de la Prusse ; la guerre s’engage le 19 juillet 1870.

RetroNews c’est plus de 1000 titres de presse française publiés de 1631 à 1950, des contenus éditoriaux mettant en lumière les archives de presse et des outils de recherche avancés.
Une offre unique pour découvrir l’histoire à travers les archives de presse !


Abonnez-vous à RetroNews et accédez à l’intégralité des contenus et fonctionnalités de recherche.

Newsletter

À Paris, on s’enquiert avec anxiété de l’attitude de pays voisins, à travers la presse étrangère. À l’ère du chemin de fer et du télégraphe, l’information s’est accélérée tandis que ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée