Exploiter l’information de manière raisonnée

Apprendre à distinguer subjectivité et objectivité dans l’étude d’un objet médiatique

L'étude de la presse d'opinion et d'information et des méthodes du journalisme du XIXe siècle à nos jours permet aux élèves de développer un regard critique et une maîtrise progressive de la démarche d'information, de documentation.

– Chapitre 01
– Chapitre 02
– Chapitre 03
– Chapitre 04
– Chapitre 05

Paroles de Poilus : la Grande Guerre vue par les journaux de tranchées

Entre 1914 et 1918, quelque 450 journaux amateurs ont été rédigés, illustrés et imprimés depuis le front par des soldats français. Fabriqués de manière souvent artisanale entre deux batailles, marqués par la mélancolie, la peur, et la mort, ces feuilles avaient pour dessein de montrer à leurs lecteurs – souvent les Poilus eux-mêmes, leurs officiers, mais aussi de nombreux civils – la réalité brute de la Première Guerre mondiale, à un moment où celle-ci était systématiquement dissimulée par la « vraie » presse,  censurée et mensongère. Enrobés d’un humour féroce, sombre comme les longues heures passées à attendre dans les tréfonds des « boyaux », ces journaux de soldats revenaient sur les nombreux tracas du quotidien – rats, poux, faim, blessures –, ses rares plaisirs – souvent liés aux visions surgies de l’alcool – et les innombrables peurs et haines ressenties par de jeunes hommes contraints de participer à une entreprise qui les condamne, sinon à la mort, au désespoir. Dans une majorité de cas, ces feuilles furent rédigées par une certaine catégorie de soldats, issus des classes moyennes urbaines éduquées, petite élite instruite à l’échelle des conscrits. Moins d’un tiers étaient de simples soldats. Aussi, seuls 60 % de ces journaux dits « de tranchées » ont été rédigés au sein d’un régiment d’infanterie, c’est-à-dire directement depuis le front. Du Ver luisant à la Greffe générale, de L’Écho des gourbis à Hurle, obus, RetroNews revient sur ces journaux écrits par des commentateurs de première main et les thèmes qui y étaient abordés, documents inestimables résumant la pensée d’hommes ayant participé au premier traumatisme du XXe siècle.
Lire la suite
– Chapitre 06
– Chapitre 07
– Chapitre 08

Parcourez les archives de RetroNews

Ce n'est pas tout ! Vous trouverez de nombreux journaux qui parlent de ce sujet dans les archives de RetroNews.
éthique    journaliste    opinion   

Sur le même sujet

Sur le même sujet