Cycle

Visions d’un Maghreb français : les protectorats de Tunisie et du Maroc

le 01/01/1970 par
le 01/01/1970 par - modifié le 01/01/1970

Fruit de l’expansion coloniale française et résultat d'une volonté politique affichée, la conquête des territoires du Maghreb par la France s’effectua de 1830 à 1912. Après la colonisation de l’Algérie, la Tunisie (via le Traité du Bardo en 1881) et le Maroc (conséquence immédiate du « Coup d’Agadir » trente ans plus tard) sont devenus des protectorats français, c’est-à-dire des territoires dont les gouvernements et économies se sont retrouvés contrôlés par la France. Cette domination coloniale prendra fin en 1956 à la suite de longs combats politiques, avec la signature du traité d’indépendance des deux pays.

Nous revenons ici sur cet épisode capital de l’histoire contemporaine française, notamment à partir des traces, constructions et récits laissés par la presse nationale et coloniale.

– Chapitre 01
– Chapitre 02
– Chapitre 03
– Chapitre 04

Le discours de Tanger en 1905

Par

Durant le début du XXe siècle, l’affrontement entre la France et l’Allemagne à propos du Maroc conduit à la multiplication des incidents diplomatiques. Le plus fameux d’entre eux éclate en 1905 après une visite de l’empereur Guillaume II à Tanger.

Lire la suite
– Chapitre 05

Le « Coup d'Agadir » en 1911

Par

L’envoi de troupes françaises au Maroc afin de soutenir le sultan Moulay Abd al-Hafid est considéré par l’Allemagne comme une provocation. Le 1er juillet 1911, un navire de guerre allemand mouille dans la baie d’Agadir, et entend mettre un frein à l’expansion des intérêts français au Maroc.

 

Lire la suite
– Chapitre 06
– Chapitre 07
– Chapitre 08
– Chapitre 09
– Chapitre 10
– Chapitre 11
– Chapitre 12
– Chapitre 13
– Chapitre 14

Sur le même sujet

Sur le même sujet

Aucun cycle