Écho de presse

1897, La Fronde : quotidien féministe conçu et dirigé par des femmes

le 11/10/2021 par Pierre Ancery
le 01/09/2021 par Pierre Ancery - modifié le 11/10/2021

En 1897 paraît le quotidien féministe La Fronde, conçu uniquement par des femmes. Les autres journaux sont partagés entre bienveillance et franche moquerie. 

Le 9 décembre 1897, un nouveau quotidien au titre batailleur paraît en France : La Fronde. Sa particularité : il est entièrement conçu et dirigé par des femmes. Journalistes, typographes, collaboratrices, imprimeurs, colporteurs : toute l'équipe est féminine. C'est une première mondiale.

Fondé par l'ancienne journaliste du Figaro Marguerite Durand, le journal se distingue aussi par sa ligne éditoriale résolument féministe. Réclamant dans son premier numéro « l'égalité des droits, le développement sans entraves des facultés de la femme, la responsabilité consciente de ses actes, une place de créature libre dans la société », La Fronde rêve « de l'union de toutes les femmes sans distinction de culte ni de race ».

Le quotidien détonne à une époque où le journalisme est un milieu presque exclusivement masculin et où les idées féministes restent trè...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Notre sélection de livres

Découvrez une sélection d'ouvrages édités au XIXe siècle et issus d'un catalogue de 13 000 epubs !
Notes d'une frondeuse
Séverine
Achetez ce livre sur :

Sur le même sujet