Écho de presse

Naissance d’une revue culte : les Cahiers du Cinéma

le 21/11/2021 par Pierre Ancery
le 12/11/2021 par Pierre Ancery - modifié le 21/11/2021
Sommaire et Une du premier numéro des Cahiers du cinéma, avril 1951 - source : RetroNews-BnF
Sommaire et Une du premier numéro des Cahiers du cinéma, avril 1951 - source : RetroNews-BnF

Lancés en avril 1951, Les Cahiers du cinéma introduisent une rupture dans l’histoire de la critique cinématographique. Les tout premiers numéros, dans lesquels se détache la figure déterminante d'André Bazin, contiennent déjà en germe les ingrédients qui feront le succès de la revue.

C’est en avril 1951 que paraît le premier numéro d’une revue appelée à jouer un rôle central dans l’histoire de la critique cinématographique française.

Fondés par André Bazin, Jacques Doniol-Valcroze, Joseph-Marie Lo Duca et Léonide Keigel, Les Cahiers du cinéma vont créer une brèche dans la culture artistique de l’après-guerre. Ces critiques (tous masculins, la première femme à écrire dans Les Cahiers sera Sylvie Pierre dans les années 1960) vont en effet défendre l’idée que le cinéma ne se résume pas à un simple divertissement.

Pour eux, au contraire, il s’agit d’un art à part entière, comptant déjà de grands auteurs que la revue va défendre et mettre en avant : Orson Welles, Howard Hawks, Marcel Carné, Billy Wilder, Joseph L. Mankiewicz, Luis Buñuel, Charlie Chaplin ou Jean Renoir.

Succédant à la Revue du cinéma dirigée par Jean-Georges Auriol qui a cessé de paraître en octobre 1949, Les Cahiers du cinéma se présentent dans un premier temps sous la forme d’une revue de 78 pages, vendue 150 francs, comprenant de nombreux documents et photographies.

Sans ligne édit...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Sur le même sujet