Long Format

La création du journal La Fronde en 1897 par Marguerite Durand

le par - modifié le 05/08/2020

Le 9 décembre 1897, Marguerite Durand lance La Fronde, quotidien féminin et féministe. Une première, dans une France encore peu acquise à la cause des femmes. Celle qu'on appelle "la Frondeuse" venait ainsi fédérer en un titre les idées et figures du féminisme.

L’Essor du mouvement féministe

À la fin du XIXe siècle la notion de féminisme reste encore floue et le mouvement manque d’un texte fondateur dont il se pourrait se réclamer. Dans un premier temps le mouvement est éclaté et se traduit en associations éparses, sans liens entre elles, voire parfois concurrentes. En France les revendications se sont développées en corrélation avec la réflexion sur la République et dans un cadre d’abord révolutionnaire. Parmi les figures importantes du mouvement dans cette seconde moitié du XIXe siècle retenons Maria Dera...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée