Séquence pédagogique

Le droit de vote des femmes

le par - modifié le 21/12/2020
le par - modifié le 21/12/2020

RetroNews et Clionautes se sont associés pour proposer des séquences pédagogiques sur les sujets du programme d'Histoire. L'objectif de cette séance est d'expliquer comment les femmes se sont intégrées à la vie démocratique de la République refondée en 1944.


Niveau Troisième | Thème 3 - Françaises et Français dans une République repensée | Chapitre 1 : Refonder la République, redéfinir la démocratie (1944-1947) : Le droit de vote des femmes.

SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE CLÉ EN MAIN

RetroNews propose des ressources pédagogiques réservées aux enseignants : pour télécharger l’intégralité de la séquence et sa correction, connectez-vous ou créez votre compte RetroNews.

Introduction

Questions : 

  1. Remettre en contexte cette photographie avec la Première Guerre Mondiale, le mouvement de suffragettes et les femmes résistantes étudiées.
  2. Présenter Louise Weiss qui est au centre de la photographie, derrière le micro. 

Document d’accroche :  photographie de la manifestation de 1937 pour le droit de vote des femmes

1944 : L’obtention du droit de vote des femmes en France

Questions :

1. Présentez le document 1 en insistant sur la date et le lieu de publication.
2. Quelle est l’information principale de cette Une ? Pourquoi est-elle relayée depuis Alger et non Paris ?
3. Qui aura désormais le droit de vote en France ? En quoi cela représente-t-il un changement ? Quel est l’article qui le stipule ? 
4. Pour aller plus loin : Observez bien les documents 1 et 2. Le droit de vote des femmes est-il l’élément essentiel de cet article ? Justifiez votre réponse.

Document 1 : article « L’Assemblée nationale constituante sera élue au bulletin secret et à un seul degré par tous les Français et les Françaises majeurs », l'Écho d'Alger, 23 avril 1944

Document 2 : article « L’organisation des Pouvoir publics en France libérée », L'Écho d'Alger, 23 avril 1944

Voici le texte intégral de l’ordonnance portant organisation des pouvoirs publics en France après la libération :

« […] 

L’Assemblée nationale constituante

Article premier–le peuple français décidera souverainement de ses futures institutions. À cet effet, une assemblée nationale constituante sera convoquée dès que les circonstances permettront de procéder à des élections régulières […]. Elle sera élue au scrutin secret […] par tous les Français et les Françaises majeurs. […] 

Article 17– Les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes. »

1945 : le premier vote des françaises

Questions :

1. Présentez le document en insistant sur sa nature et sa date de parution.
2. Quand les femmes ont-elles voté pour la première fois en France ? Pour quelles élections ?
3. D’après l’auteur, les femmes ont-elles été nombreuses à voter ? Justifiez votre réponse en citant le texte. 
4. Pour aller plus loin : Quel est le regard de la société sur les femmes présenté par ce document ? Justifiez votre réponse.

Document : article « Premières indications sur le scrutin : Pour la première fois, les Françaises ont voté », L'Aube, 30 avril 1945

« Appelées pour la première fois depuis de longues années à s’exprimer librement au moyen de leur bulletin de vote, les Françaises ont rempli hier consciencieusement leur devoir de citoyens. On avait dit que, devant la multiplicité des listes et le manque de nuances de la plupart d’entre elles, les électeurs se récuseraient en grand nombre. En fait, c’est le contraire qui s’est produit et, pour ne parler que de la région parisienne, on estimait, peu avant la clôture du scrutin, que 80 à 90% des électeurs avaient voté, et l’affluence à certaines sections était encore telle qu’il fallut prolonger le scrutin d’une heure et demie. Dans certaines communes de banlieue, à Drancy, par exemple, les sections de vote demandèrent même à ne fermer qu’à 21 heures.
 

C’est ce qui explique - les calculs étant très compliqués - que la plupart des résultats n’aient été rendus publics que très tard dans la nuit.
Pour beaucoup d’électeurs ce vote était le premier, les jeunes gens de 1939 étant devenus des hommes. Mais c’est surtout la participation des femmes qui a donné son principal relief à la consultation électorale d’hier.

 

Dans toutes les sections, les Françaises sont venues, très nombreuses. La plupart ont voté, dès l’ouverture du scrutin, avant de faire leurs courses de d’aller vaquer aux soins du ménage. D’autres sont allées l’après-midi dans les sections de vote, en compagnie de leur mari, et parfois même des enfants (est-ce un prélude au vote familial ?). Et les religieuses elles-mêmes, dont certaines n’avaient pas franchi les portes de leur monastère depuis leur prise de voile, ont tenu à venir déposer leur bulletin dans l’urne.

Les hommes, il faut bien le dire, s’amusaient à l’avance de l’attitude embarrassée des femmes au moment de voter. Eh bien ! Reconnaissons que nos compagnes ont su se tirer d’affaire fort convenablement. Et si quelques dames ont un peu hésité entre les listes et se sont embrouillées avec leurs bulletins dans le secret de l’isoloir, la grande majorité d’entre elles savaient fort bien ce qu’elles voulaient et l’ont prouvé.

Quoi qu’il en soit, les femmes ont voté en masse, suivant ainsi l’exemple de la générale de Gaulle qui a déposé son bulletin à 14h. 15 à la mairie du 16ème arrondissement.
Ce dont nous pouvons déjà nous réjouir, c’est de l’ordre et du calme dans lesquels se sont déroulées ces premières élections de guerre qui montrent qu’en accomplissant leur devoir, les Français ont eu conscience de la gravité de leur geste de citoyens libres. Et c’est là un signe réconfortant. »

Évaluation

Questions :

1. Présentez les documents 1 et 2 en expliquant l’intérêt de cette source.
2. Document 1 : Décrivez cette photographie. Quel est l'événement représenté ici ? Datez-le. 
3. Dans le document 2, pourquoi « pour la première fois de sa vie, grand’mère va voter » ? 
4. Expliquez la phrase : « Appliquer le programme du C.N.R. sur lequel tout le monde était d’accord quand la présence des uniformes verts nous faisait des idées nettes. Remplir les promesses faites aux morts. 
5. Pour aller plus loin : Que nous révèle ces documents sur le regard porté sur la femme d’après-guerre ?

Document 1 :  Une du Magazine hebdomadaire Regards, 1er mai 1945

Document 2 : « Élections municipales, celle qui n’a jamais voté », Regards, 1er mai 1945

« On apprend à tout âge et grand’mère ce soir, ira à la réunion quand elle aura fini le ménage. Pour la première fois de sa vie, grand’mère va voter. » 

[...] « Celle qui n’a jamais voté

Elle revient du marché. Son cabas est plein de  poireaux. C’est tout ce qu’elle a trouvé au marché. Elle regarde les panneaux à moitié vides d’un oeil méfiant. « C’est-y ça qui nous dira où est le beurre ? »
C’est vrai, où est le beurre, monsieur Ramadier ?
Cependant, ce’le qui n’a jamais voté lit soigneusement une affiche de l’U.F.F. « Que disent les femmes du vote des femmes ? »
Pendant qu’elle lit, elle approuve de la tête. Ce langage-là simple, clair, raisonnable, elle le comprend. Ne pas se diviser devant l’ennemi. Appliquer le programme du C.N.R. sur lequel tout le monde était d’accord quand la présence des uniformes verts nous faisait les idées nettes. Remplir les promesses faites aux morts.
La ménagère change son cabas de main. Il y a un an, il lui arrivait de cacher des tracts au fond de ce vieux sac. Maintenant, elle sait comment elle va voter. » 

Cabas = panier pour transporter les courses
M. Ramadier = ministre du ravitaillement de novembre 1944 à avril 1945
U.F.F = Union des Femmes Françaises, comité créé en 1944 ayant pour but de lutter pour les droits des femmes
Uniformes verts = les soldats allemands

SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE CLÉ EN MAIN

RetroNews propose des ressources pédagogiques réservées aux enseignants : pour télécharger l’intégralité de la séquence et sa correction, connectez-vous ou créez votre compte RetroNews.