Généalogie

Une mort accidentelle dans la famille ? Découvrez ses circonstances dans RetroNews !

le 14/06/2022 par Tony Neulat
le 15/12/2021 par Tony Neulat - modifié le 14/06/2022

Un accident, qu’il soit mortel ou non, constitue toujours un événement fort, tant pour la victime que pour sa famille, et plus largement, sa communauté. Il imprime sa marque dans les esprits, dans les mémoires mais aussi dans les journaux d’époque. La presse ancienne s’avère donc, pour les historiens et les généalogistes, une source privilégiée pour mieux appréhender les circonstances d’un accident.

Les journaux locaux ont, de tout temps, fait la part belle aux faits divers afin de satisfaire la curiosité de leurs lecteurs, avides de sensationnel et de nouvelles de proximité. Ces récits, qui traitent sans distinction du plus petit larcin au crime le plus spectaculaire, de l’incident le plus anecdotique à l’accident le plus terrible, sont souvent poignants et d’une grande précision, tant sur les circonstances de l’événement (date, lieu, causes) que sur l’identité des parties prenantes (prénoms, noms, professions, domiciles, âges).

Ils sont donc particulièrement intéressants du point de vue généalogique puisqu’ils permettent d’éclaircir, dans le cas d’un accident, les circonstances d’une blessure ou d’un décès, comme l’illustrent ces quelques exemples tirés de mes recherches.

3 siècles de presse à explorer

Retrouvez vos ancêtres sur RetroNews

Accédez à votre histoire en illimité grâce aux archives de presse présentes sur RetroNews. 

EN SAVOIR PLUS

Tué sur sa motocyclette

Lors d’une visite chez une cousine éloignée, celle-ci m’apprend qu’un cousin germain de mon arrière-grand-mère, dénommé Maurice Brigaud, est décédé dans un accident. Il n’en faut guère plus pour susciter ma curiosité et déclencher une enquête dans la presse ancienne.

La recherche globale « Brigaud accident » dans RetroNews délivrant plus de 1100 résultats, je me tourne naturellement vers la recherche avancée (réservée aux abonnés), qui démontre, une nouvelle fois, sa supériorité incontestable. En effet, rappelons que la recherche globale « Brigaud accident » suggère tous les numéros de journaux qui présentent ces deux termes au sein de la même page, qu’ils figurent ou non au sein d’un même article. La fonctionnalité « Chercher dans la colonne » ou « Chercher dans le paragraphe » de la recherche avancée offre, quant à elle, la possibilité de mieux circonscrire le périmètre de recherche (à une colonne de journal ou un paragraphe) et donc de limiter drastiquement le nombre de résultats.

Dans mon cas, les sélections « Chercher dans la colonne » et « Chercher dans le paragraphe » affichent respectivement 463 et 74 numéros de journaux potentiellement intéressants. Le ciblage de la recherche au sein du paragraphe permet donc de réduire le nombre de résultats d’un facteur 15 et, par conséquent, de gagner un temps précieux.

Parmi ces résultats, L’Echo du Centre du 11 février 1928 fournit les précisions tant convoitées :

« YVOY LE MARRON. - Tué sur sa motocyclette. - Dans la nuit du 6 au 7 février, M. Maurice Brigaud, 23 ans, agent d'assurances, domicilié à Yvoy-le-Marron, a été victime, à Châtres (Loir-et-Cher), d'un accident de motocyclette. Il est décédé quelques heures après à l'hôpital de Vierzon, laissant deux enfants en bas âge. »

Grâce à la magie de RetroNews, qui conjugue numérisation massive, indexation et fonctionnalités de recherche intelligentes, ma curiosité est ainsi assouvie en quelques minutes ! Je suis d’autant plus comblé que ce filet de 9 lignes, d’une grande précision et concision, me révèle non seulement les circonstances du décès de Maurice Brigaud mais également qu’il était agent d’assurances, que son acte de décès est à rechercher à Vierzon et qu’il avait deux enfants (et non un seul comme je le pensais).

Noyée

Autre temps, autre lieu, autres circonstances. Le journal toulousain La Dépêche du 23 mai 1901 nous livre un compte-rendu circonstancié du décès de Marianne Pradines, veuve Neulat. Le récit est inséré dans la rubrique « ça & là » du journal, au milieu d’articles dont les intitulés rivalisent de gaieté : « Victime d’un éboulement », « Suicide », « Meurtre », « Asphyxiés », « Grave accident », « Ecrasé sous son char », « Tué par un chaînon », « Enfant brulé vif », « Double assassinat », « Epouvantable massacre », « L’homme coupé en morceaux », etc.

Dans cet article digne d’un procès-verbal de police, aucun détail n’est omis :

  • Date et lieu de l’accident : 19 mai vers une heure du soir au lac Cayrol, sur le chemin de Camboulan près de Villefranche (Aveyron),
  • Circonstances de l’accident : noyade accidentelle, hypothèse du crime écartée,
  • Identité de la victime : Marianne Pradines, veuve Neulat, 74 ans, née à Montsalès, ménagère à Ambeyrac,
  • Identité des témoins : Roques, neveu de la défunte, voisins, docteur Bompard.

Les généalogistes sauront apprécier à sa juste valeur la précision d’un tel récit, qui permet, d’une part, de découvrir les circonstances du décès de Marianne Pradines et, d’autre part, de l’identifier avec certitude grâce aux nombreux détails fournis quant à son âge, son lieu de naissance, sa date de décès, les noms de son conjoint et de son neveu.

Mort des suites de ses brûlures

Comme évoqué dans mon précédent article, L’Auvergnat de Paris, disponible dans RetroNews de 1882 à 1951, est une véritable mine d’or pour tous les généalogistes qui puisent leurs racines dans l’Aveyron, le Cantal, la Corrèze, la Haute-Loire, le Lot, la Lozère et le Puy-de-Dôme. Je le consulte régulièrement dans le cadre de mes recherches généalogiques sur la famille Neulat. Alors que je le parcourais, quelle n’a pas été ma surprise d’y découvrir la mort accidentelle d’un lointain cousin !

« Limogne. - Lundi 27 mars, le sieur Cyprien Neulat, domestique chez M. Miquel, propriétaire à Laramière, partit vers heures du matin pour aller couper du bois dans une propriété de son maître sise au causse de l'Elbe commune de Martiel. Vers trois heures du soir, la femme Miquel, ayant aperçu une épaisse fumée du côté du causse, s'y rendit et en arrivant constata qu'un incendie s'était déclaré dans le bois ; elle trouva en outre son domestique couché, la face contre terre, couvert de brûlures et ne donnant presque plus signe de vie, le côté gauche, notamment, presque calciné. A ses appels, quelques personnes accoururent et transportèrent Neulat à son domicile, au hameau de Guiot, où il expirat vers six heures du soir, des suites de ses brûlures. »

Comme l’illustrent les exemples précédents, les journaux locaux relatent avec force détails les accidents survenus dans la région. Ces récits se révèlent d’autant plus précieux que, si la cause du décès est précisée sur l’acte d’état civil de certains pays, ce n’est malheureusement pas le cas en France, au grand dam des historiens et des généalogistes. À titre d’exemple, l’acte de décès de Cyprien Neulat, enregistré à Laramière et consultable sur le site Internet des archives départementales du Lot, ne laisse rien transparaître du caractère tragique de sa mort.

Acte de décès de Cyprien Neulat, en date du 28 mars 1899, à Laramière. © A.D. 46.
Acte de décès de Cyprien Neulat, en date du 28 mars 1899, à Laramière. © A.D. 46.

Dès lors, seules les morts exceptionnelles sont susceptibles de révéler leurs secrets… grâce à la presse ancienne. Mais encore faut-il savoir les déceler ! Pour ce faire, prêtez attention à chaque détail remarquable. En particulier, le décès d’un ancêtre dans la force de l’âge ou loin du domicile n’est généralement pas « naturel ». Par ailleurs, pensez à sonder les anciens de votre famille car les drames et les accidents persistent souvent dans la mémoire familiale pendant plusieurs générations. De fait, le moindre doute ou souvenir familial justifie à mon sens une enquête dans la presse ancienne.

 

-

Passionné de généalogie depuis l’âge de douze ans, Tony Neulat est rédacteur dans La Revue française de généalogie et membre de la European Academy of Genealogy. Il partage, depuis 2009, son expérience et ses conseils à travers ses publications et ses formations. Il est également auteur des guides Gallica et RetroNews : deux eldorados généalogiquesRetrouver ses ancêtres à Malte et Trouver des cousins inconnus ou perdus de vue.

NOUVEAUTÉ - Guide de généalogie

Gallica et RetroNews : deux eldorados généalogiques

Dans ce guide pratique, le généalogiste Tony Neulat vous donne les clés pour naviguer efficacement dans Gallica et RetroNews et partir à la découverte de vos ancêtres.

En savoir plus