Chronique

Plein gaz ! Les championnes automobiles françaises des Années folles

le 27/02/2021 par Édouard Sill
le 15/12/2020 par Édouard Sill - modifié le 27/02/2021

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la féminisation de la conduite est exponentielle et encouragée. A l’instar d’un pays pionnier dans l’industrie automobile, les Françaises s’imposent lors de courses sportives et autres rallyes, devenant de véritables célébrités.

Tandis qu’en 1898 la duchesse d’Uzès eut l’honneur d’être la première Française à être verbalisée pour excès de vitesse, la pianiste Claire du Gast était rebaptisée par la presse « l’intrépide chauffeuse » pour ses périples automobiles jusqu’à Berlin en 1901. Mais elles n’étaient que des pionnières dans un monde d’hommes régnant sur quelques tacots.

Au lendemain d’une guerre industrielle qui transmua les ateliers d’antan en usines géantes, la voiture s’impose de plus en plus comme un bien de consommation et la conduite comme une activité désormais démocratisée. Puisque la guerre a fauché les hommes et que manquent cinq classes d’âge masculines, les Européennes occupent encore nombre d’emplois, y compris derrière un volant.

RetroNews c’est plus de 1000 titres de presse française publiés de 1631 à 1950, des contenus éditoriaux mettant en lumière les archives de presse et des outils de recherche avancés.
Une offre unique pour découvrir l’histoire à travers les archives de presse !


Abonnez-vous à RetroNews et accédez à l’intégralité des contenus et fonctionnalités de recherche.

Newsletter

En Grande-Bretagne, la ville de Leicester vante en 1925 ses cours municipaux de conduite à destination de ses administrées. En France, la féminisation de la conduite est également exponentielle, ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Cet article fait partie de l’époque : Entre-deux-guerres (1918-1939)

Sur le même sujet