Écho de presse

Lorsque la « Goulue » de Montmartre était attaquée par un fauve

le 04/11/2019 par Priscille Lamure
le 24/04/2018 par Priscille Lamure - modifié le 04/11/2019
Une du Petit journal, Supplément du dimanche en date du 24 janvier 1904, montrant la Goulue aux prises avec un puma - source : RetroNews-BnF

Le 9 janvier 1904, un drame sanglant a lieu lors d’une représentation de pumas, de hyènes et d’ours dans la ménagerie de la célèbre Goulue – manquant de peu d’entraîner sa mort et celle de son mari.

Louise Joséphine Weber est l’une des plus grandes célébrités de la danse du Paris de la Belle Époque. Après des débuts au Moulin de la Galette et à l’Élysée Montmartre, la jeune danseuse de cancan se produit, dès 1889, au célèbre cabaret du Moulin Rouge.

C’est là qu’elle devient une véritable vedette sous le pseudonyme de « La Goulue », fréquentant le grand monde et les artistes parisiens les plus renommés.

En 1895, en pleine gloire, elle décide pourtant de quitter le Moulin Rouge et le monde de la danse pour se reconvertir en dompteuse et jouer la belluaire lors de fêtes foraines itin...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Cet article fait partie de l’époque : Rép. radicale (1898-1914)

Sur le même sujet