Écho de presse

Avant le tourisme « de masse » : Le Monde illustré ou le dépaysement par l'image

le 27/07/2020 par Pierre Ancery
le 23/07/2020 par Pierre Ancery - modifié le 27/07/2020

La Chine, le Caucase, le Japon, l'Argentine... Autant de contrées inaccessibles que les lecteurs du milieu du XIXe siècle vont découvrir à travers les gravures de la presse illustrée. Parmi ces publications, Le Monde illustré occupe une place de choix.

Au milieu du XIXe siècle, l'ère du tourisme « de masse » est encore loin, et seule une mince partie de la population voyage hors de France – encore plus rares sont ceux qui s'aventurent hors d'Europe. C'est dans ce contexte que plusieurs publications vont faire la part belle aux récits de voyage.
 

Le genre est alors déjà ancien : sa popularisation remonte au XVIIIe siècle. Mais son essor au XIXe va être permis par l'accélération de la circulation de l'information et le développement des techniques de reproduction des images dans la presse. Un phénomène qui va de pair avec un intérêt croissant du public pour le voyage, fût-il imaginaire.
 

Parmi les titres qui vont avoir le plus recours à l'image, Le Monde illustré, dont la parution débute en 1857, consacre à chaque numéro plusieurs pages à l'actualité internationale, mais aussi à la découverte « touristique » de contrées lointaines.
 

Dirigé par Achille Bourdilliat, cet hebdomadaire de 16 pages, vendu 30 ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée