Chronique

Le mythe arthurien selon Cocteau : songes et démence

le 24/07/2021 par William Blanc
le 17/12/2019 par William Blanc - modifié le 24/07/2021
Photo extraite du recueil « Les Chevaliers de la Table ronde » de Jean Cocteau, 1937 - source : Gallica-BnF
Photo de la pièce « Les Chevaliers de la Table ronde » de Jean Cocteau, 1937 - source : Gallica-BnF

Fin 1937, le poète et dramaturge Jean Cocteau s’inspire (très) librement des Chevaliers de la Table ronde pour mettre en scène une pièce éthérée, en décalage avec le texte initial. Derrière la provocation se cache une vision romantique du Moyen Âge, où jeux de masques et folie triomphent de la réalité.

Le 14 octobre 1937, le théâtre de l’Œuvre à Paris accueille une pièce hors-norme : Les Chevaliers de la Table ronde.

Hors norme, car il s’agit d’une des premières fois que le mythe arthurien est adapté sur scène en France, alors qu’il est en Angleterre (et encore plus aux États-Unis) particulièrement populaire. Hors norme, car la pièce est écrite par Jean Cocteau, figure montante des cercles littéraires, et que les costumes sont signés Coco Chanel.

Idée cadeau

Avec l'abonnement RetroNews, offrez à vos proches un voyage extraordinaire à travers plus de 3 siècles d’histoire !

En savoir plus

Pourtant, malgré une couverture de presse importante, la pièce ne rencontra qu’un succès mitigé et a vite été oubliée. Il faut dire que le thème du Graal ne suscite pas dans l’Hexagone un grand attrait, au point que le journaliste de L’Intransigeant s’exclame, avant de parler de la pièce, dit : « Ah ! L’on se souviendra de ce temps-ci, ou la critique fut obligée de refaire ses classes pour initier les étrangers et les Français aussi […] au cycle d’Artus ou de La Table Ronde » tandis que pareillement, celui de La Croix demande à ses lecteurs :

« Peut-être avez-vous entendu parler de ces héros qui ont noms : Artus, Lancelot du Lac. ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Cet article fait partie de l’époque : Entre-deux-guerres (1918-1939)

Sur le même sujet