Écho de presse

Boris Vian, un fou de jazz dans les colonnes de Combat

le 02/01/2022 par Pierre Ancery
le 28/12/2020 par Pierre Ancery - modifié le 02/01/2022
 Tommy Potter, Charlie Parker, Max Roach, Miles Davis et Duke Jordan en concert au Three Deuces à New York, avril 1947 - source : WikiCommons-Library of Congress
Tommy Potter, Charlie Parker, Max Roach, Miles Davis et Duke Jordan en concert au Three Deuces à New York, avril 1947 - source : WikiCommons-Library of Congress

À la fin des années 1940, Boris Vian tient dans Combat une chronique hebdomadaire consacrée au jazz. Critique passionné, il y clame son admiration pour les légendes du genre (Louis Armstrong, Duke Ellington...), mais aussi son enthousiasme pour un style révolutionnaire : le bebop.

Dans la France de l'après-guerre, le jazz est la musique moderne par excellence. Il jouit d'une vogue particulière à Paris, où l'on se presse salle Pleyel ou dans les caves de Saint-Germain-des-Prés pour entendre cette musique qui déferle des États-Unis, séduisant notamment une jeunesse avide de sons nouveaux.

Parmi elle, un écrivain encore peu connu – également trompettiste – a fait du jazz sa religion : Boris Vian a 27 ans lorsque le journal Combat lui propose de tenir dans ses colonnes une chronique hebdomadaire consacrée à sa passion. Lors de son premier article, le 23 octobre 1947, l'auteur de L’Écume des jours détaille ses intentions :

« Je m’efforcerai, avant tout, de vous documenter sur les disques parus, si j’ai assez de doublezons pour les acheter […]. Je tâcherai de vous signaler les endroits, lieux, places, et autres caves où on peut entendre ce qu’il faut en lichant des pots de jus d’ananas et je vous ferai part des informations importantes venues du pays des Amerlauds.

Je voudrais bien que vous m'écrivissiez [...] lorsque vous serez d’accord et lorsque vous ne serez pas d’accord. Si vous aimez le jazz, dites-vous bien que plus vous en parlerez, plus vous en entendrez parler. Ce que nous cherc...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Cet article fait partie de l’époque : IVe Rép. (1946-1958)