Écho de presse

La première exposition française de Picasso

le 31/05/2021 par Michèle Pedinielli
le 27/05/2021 par Michèle Pedinielli - modifié le 31/05/2021
Amedeo Modigliani, Pablo Picasso et André Salmon photographiés par Jean Cocteau, Paris, 1916 - source : Wikicommons

En juin 1901, le marchand d'art Ambroise Vollard organise dans sa galerie parisienne l'exposition de deux peintres espagnols : Francisco Iturino et Pablo Ruiz Picasso. Une poignée de journaux s'y intéresse. Leurs rédacteurs reviennent enthousiastes devant le talent du jeune Catalan de 20 ans.

Ambroise Vollard n'est pas devenu un immense marchand d'art sans un flair imparable pour détecter les talents. Embauché comme commis à la galerie Alphonse Dumas en 1890, il achète les toiles des jeunes peintres que son patron refuse. C'est ainsi qu'il acquiert pour 100 francs un grand « nu » de Renoir et commence sa collection d'œuvres majeures. Lorsqu'en 1901, il ouvre sa galerie à deux peintres espagnols, il doit se douter que cette exposition fera date. Pourtant seule une demi-douzaine de journaux s'y intéresse. Cependant les critiques sont enthousiastes. S'ils apprécient le style sensible et maîtrisé de Francisco Iturino, ils s'enflamment devant le talent du second, un jeune Catalan de 20 ans.

Ce qui frappe en premier lieu les chroniqueurs de l'époque, c'est la fougue et l'énergie qui se dégagent des toiles de Picasso. La journaliste de La Fronde, qui remarque à peine le travail d'Iturino, note :

« À travers la vie parisienne moderne, on le sent trop ardent à tout voir, à tout saisir, pour qu'il s'enracine et ne cède à son incessant désir de vagab...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Sur le même sujet