Long Format

Oscar Wilde face aux juges : le procès de l'homosexualité

le par - modifié le 05/08/2020
le par - modifié le 05/08/2020

En 1895 a lieu à Londres un procès retentissant : celui d'Oscar Wilde, accusé d' « outrage à la pudeur » et de « sodomie ». Le scandale, mondial, précipitera la chute de l'écrivain.

Une liaison scandaleuse

Mars 1895. L'écrivain irlandais Oscar Wilde, à 40 ans, est au sommet de sa gloire. Sa pièce L'Importance d'être Constant, jouée depuis le 14 février, connaît à Londres un immense succès critique et populaire. L'auteur du Portrait de Dorian Gray semble intouchable.

 

Pourtant, le 4 mars, la presse se fait l'écho d'un incident qui l'oppose au respectable marquis de Queensberry :

« LONDRES, 3 mars. Par fil spécial.

 

Le marquis de Queensberry, arrêté ce matin, a comparu cet après-midi devant le tribunal de la Cour criminelle de Marlborough street pour diffamation envers l'écrivain bien connu, Oscar Wilde.

 

L'avocat de ce dernier expose que le marquis de Queensberry ne fait, depuis dix mois, que le poursuivre de ses injures. La dernière de ces injures est tellement grave que M. Oscar Wilde se voit obligé de le poursuivre.

 

En effet, le marquis a remis au portier du club que fréquente le romancier une carte, sans la moindre enveloppe, et portant trois mots qui constituent, parait-il, la plus grave des injures dans les clubs où les petits télégraphiques ne font pas prime. »

Quelle est cette mystérieuse et si grave « injure » évoquée par le journal ? L'allusion, dans l'article, aux « petits télégraphiques » est limpide pour les lecteurs de l'époque : elle fait référence au scandale de Cleveland Street qui, en 1889, avait défrayé la chronique en mettant en cause des membres de l'aristocratie anglaise, lesquels avaient payé de jeunes employés de poste pour obtenir des faveurs sexuelles.

 

Il s'agit donc de cela : dans sa carte, le marquis de Queensberry a traité Wilde de « somdomite » (avec une faute), c'est-à-dire d'homosexuel.

 

Si le marquis de Queensberry poursuit l'écrivain de ses injures, c'est parce que ce de...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée.


Notre sélection sonore

Découvrez les fonds sonores de la BnF. La plus grande collection de vinyles disponible en version numérique !