Écho de presse

Saad Zaghloul et la première révolution égyptienne

le 14/11/2021 par Michèle Pedinielli
le 23/08/2018 par Michèle Pedinielli - modifié le 14/11/2021
Premier gouvernement de l'Égypte nouvellement autonome, avec Saad Zeghloul au centre, Agence Rol, 1924 - source : Gallica-BnF
Premier gouvernement de l'Égypte nouvellement autonome, avec Saad Zeghloul au centre (no 5), Agence Rol, 1924 - source : Gallica-BnF

En 1919 les Égyptiens veulent se débarrasser du protectorat britannique. Saad Zaghloul et trois dirigeants du parti Wafd tentent de participer à la Conférence de la Paix à Paris. Le refus britannique de les laisser partir entraîne de violentes émeutes, qui mèneront à l’autonomie du pays.

Protectorat britannique en 1914, l’Égypte voit la pression coloniale s’intensifier à la fin de la Première Guerre mondiale. Les Anglais s’approprient la production de coton et exigent – entre autres – l’approvisionnement de leurs troupes sur place.

Deux mois après l’armistice, en janvier 1919, la Conférence de la Paix s’ouvre à Paris et une délégation de notables égyptiens désire s’y rendre afin de parler d’indépendance.

« En novembre dernier, une députation de nationalistes égyptiens, conduite par Saad pacha Zaghloul, se présenta à la résidence britannique pour préconiser un programme qui conférait l'autonomie complète à l'Égypte et ne laissait à la Grande-Bretagne qu'un droit de surveillance en ce qui concerne la dette publique et des facilités de transports par le canal de Suez.

Les nationalistes demandaient la permission de partir immédiatement pour Londres afin de présenter ces revendications. En même temps, ils élisaient une commission de quatorze chefs et leurs amis ina...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Cet article fait partie de l’époque : Entre-deux-guerres (1918-1939)