Interview

La prostitution coloniale au Maghreb, histoire d'une réalité taboue

le 25/02/2021 par Christelle Taraud, Marina Bellot
le 18/12/2020 par Christelle Taraud, Marina Bellot - modifié le 25/02/2021

La conquête coloniale du Maghreb par l'empire français s'est accompagnée d'un accaparement sexuel des femmes, qui a notamment permis l'assujettissement de la société entière. Une réalité longtemps occultée des deux côtés de la frontière coloniale.

Dès son arrivée au Maghreb, la France a mis en place un système réglementariste destiné à encadrer et organiser la prostitution, plaçant ainsi les femmes, catégorisées sous l'appellation de « filles soumises », sous le joug du colonisateur. Un accaparement sexuel accompagné d’autres formes de prédation : économiques, politiques, culturelles et religieuses... Pourtant, cette forme « intime » d’accaparement a été longtemps passée sous silence.

Comment a été mis en place ce système dans le Maghreb colonial ? En quoi a-t-il été un élément fondamental de contrôle et d’assujettissement de la société tout entière ? Comment les femmes ont-elles résisté ? Réponses avec l'historienne Christelle Taraud, spécialiste du genre et de la sexualité en contexte colonial, auteure notamment de La Prostitution coloniale. Algérie, Tunisie, Maroc, 1830-1962

Propos recueillis par Marina Bellot

RetroNews : Sous quelles formes la prostitution existait-elle au Maghreb avant l’invasion française ? 

Christelle Taraud : Jusqu’à la colonisation de l’Algérie qui débute en 1830, il y avait peu de prostituées stricto sensu parce qu’il existait d'autres modes, licites, de régulation de la sexualité m...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Notre sélection de livres

Découvrez une sélection d'ouvrages édités au XIXe siècle et issus d'un catalogue de 13 000 epubs !
De la prostitution dans la ville d'Alger depuis la conquête
Édouard-Adolphe Duchesne
Achetez ce livre sur :