Écho de presse

1941 : La fonte des statues

le 07/11/2021 par Marina Bellot
le 08/09/2017 par Marina Bellot - modifié le 07/11/2021
Statue de Condorcet, détruite en 1941 puis refondue à partir du même moule et réinstallée en 1991 - source : Gallica-BnF

Pendant la Seconde Guerre mondiale, décision est prise par Pétain de fondre les statues pour pallier le manque de métaux non ferreux. La presse se veut rassurante.

1941, la France de Vichy est en pleine pénurie de métaux non ferreux, alors massivement utilisés pour la fabrication des douilles, canons et obus. En juillet, une grande campagne de récupération d'objets de tous les jours (ustensiles de cuisine, chaudrons, appliques ou encore bougeoirs) est lancée. L'État paie le plomb six francs le kilo et 30 francs pour le cuivre et ses alliages. Mais, malgré la propagande, les Français rechignent à l'effort demandé par le gouvernement et la collecte s'avère largement insuffisante.

Le 11 octobre 1941, le gouvernement de Vichy décrète :

"Il sera procédé à l'enlèvement des statues et monuments en alliage cuivreux sis dans les lieux publics et dans les locaux administratifs qui ne présentent pas un intérêt artistique ou historique."

La qualité artistique ou historique des statues en bronze est à l'entière discrétion du gouvernement et de ses co...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Cet article fait partie de l’époque : Seconde Guerre mondiale (1939-1945)

Sur le même sujet