Écho de presse

Tabac, rats et pinard : quand les Poilus racontent leur vie quotidienne au front

le 20/04/2021 par Pierre Ancery
le 15/10/2018 par Pierre Ancery - modifié le 20/04/2021
Soldats français dans une tranchée de première ligne en Argonne, Agence Rol, 1915 - source : Gallica-BnF
Soldats français dans une tranchée de première ligne en Argonne, Agence Rol, 1915 - source : Gallica-BnF

L'ennui, les poux, la nourriture, l'alcool... Dans les journaux de tranchée, les Poilus décrivent avec humour leur quotidien. Une façon de conjurer par le rire l'horreur des combats.

Comment lutter contre l'angoisse et le désespoir, lot quotidien des « Poilus » envoyés aux front pendant la Première Guerre mondiale ? Face à la mort qui rôde chaque jour, les journaux de tranchées, que les soldats écrivent eux-mêmes, leur offrent un moyen d'exorciser par le rire l'atrocité de leur condition.

 

Rares sont les sujets de la vie quotidienne à ne pas faire l'objet de multiples textes, poèmes ou dessins humoristiques. Parmi les premières préoccupations des Poilus, l'hygiène. Les références aux nuisibles sont ainsi constantes. Le pou, en particulier, est un sujet privilégié d'étude et de plaisanterie. Dans La Vie poilusienneon lit en janvier 1916 :

« Le pou est brave. Vous le trouvez en première ligne dans la chemise du poilu. D'une témérité folle, il monte à l’assaut, entre parfois le premier dans la tranchée ennemie, résiste sans broncher aux bombardements les plus furieux [...].

 

Le pou est bon citoyen. Il suit le précepte : “Croissez et multipliez”, et même en première ligne, il remplit ses d...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Notre sélection de livres

Découvrez une sélection d'ouvrages édités au XIXe siècle et issus d'un catalogue de 13 000 epubs !
Le Feu
Henri Barbusse
Achetez ce livre sur :
L'Héroïsme pendant la guerre
Maurice Talmeyr
Achetez ce livre sur :