Écho de presse

Les fusillés de Montluc, résistants martyrs tués par les nazis

le 31/05/2021 par Priscille Lamure
le 29/01/2019 par Priscille Lamure - modifié le 31/05/2021
Tombe de résistants détenus à Montluc et fusillés au mois de juin 1944 à Saint-Didier-de-Formans - source : Musée de la Résistance
Tombe de résistants détenus à Montluc et fusillés au mois de juin 1944 à Saint-Didier-de-Formans - source : Musée de la Résistance

Le 13 juin 1944, dans les environs de Lyon, dix-huit résistants détenus à la prison Montluc sont fusillés par l’armée allemande. Parmi les résistants se trouvent de nombreux jeunes qui se sont rebellés face à l’Occupation et à la politique autoritaire de Vichy.

Construite en 1921 à Lyon, la prison Montluc devient, sous le gouvernement de Vichy, le lieu d’incarcération d’un grand nombre d’ennemis de la politique collaborationniste du maréchal Pétain. Dès l’été 1940, se succèdent dans ses geôles des militants communistes et anarchistes, des francs-maçons – jugés « suspects » par les normes alors en vigueurs – ainsi que les premiers résistants arrêtés dans la région.

En 1943, la prison est réquisitionnée par l’occupant allemand et passe sous le contrôle de la Gestapo lyonnaise et de son chef de sinistre mémoire, Klaus Barbie. Elle abrite dès lors également des Juifs, des otages et des réfractaires au STO. Dans des conditions de détention qui deviennent de plus en plus inhumaines, les prisonniers attendent de connaître leur sort : l’exécution ou la déportation vers les camps.

RetroNews c’est plus de 1500 tit...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Sur le même sujet