Écho de presse

1915 : comment l'infâme « guerre chimique » fut inventée

le 11/12/2020 par Pierre Ancery
le 26/06/2019 par Pierre Ancery - modifié le 11/12/2020
Une mère et son enfant munis de masques à gaz, Agence Rol, 1918 - source : Gallica-BnF
Une mère et son enfant munis de masques à gaz, Agence Rol, 1918 - source : Gallica-BnF

L'Allemagne fut la première a utiliser des gaz mortels lors des combats de la Première Guerre mondiale. Une initiative qui sema la terreur et fut traitée de « barbare » par la presse française. Ce qui n'empêcha pas la France et l'Angleterre d'imiter leur ennemie.

Le 22 avril 1915, au nord d'Ypres, l'Allemagne déploie 5 730 bonbonnes remplies de chlore. Le gaz est libéré à 17 heures et se répand dans les tranchées françaises, provoquant la fuite des soldats paniqués. Les morts se comptent par centaines et certaines victimes resteront handicapées à vie.

 

C'est la première utilisation à grande échelle d'un gaz mortel par un belligérant. Les gaz lacrymogènes avaient certes été employés plus tôt dans le conflit, mais leurs dégâts étaient loin d'égaler celui du chlore, un agent irritant susceptible de causer la mort par asphyxie s'il est absorbé à haute dose. Une nouvelle arme qui contrevient aux conventions de La Haye de 1899 et 1907, lesquelles interdisent l'usage de gaz asphyxiants ou toxiques.

C'est le début de la « guerre chimique » : dans les mois qui suivent, la...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée