Écho de presse

1933 : Quand le Colonel de Gaulle était interviewé anonymement

le 20/10/2021 par Antoine Jourdan
le 11/12/2019 par Antoine Jourdan - modifié le 20/10/2021
Le capitaine Charles de Gaulle en 1915 - source : De la capture à Verdun à la rupture avec Pétain : une autre histoire de Charles de Gaulle-WikiCommons
Le capitaine Charles de Gaulle en 1915 - source : De la capture à Verdun à la rupture avec Pétain : une autre histoire de Charles de Gaulle-WikiCommons

Fin 1933, L’Aube publie une série d’entretiens portant sur la professionnalisation de l’armée. Le dernier volet présente l’avis d’un « grand technicien » militaire de la France, dont les fonctions lui imposent l’anonymat. Françoise Mayeur affirme qu’il ne s’agit de nul autre que du jeune de Gaulle – une idée depuis reprise par des historiens comme René Rémond ou Michel Winock.

Alors que les tensions se raniment sur le continent européen au début des années 1930, la question militaire se pose avec une force accrue. La France doit-elle reposer sur la conscription et le service militaire, ou devrait-elle se s’orienter vers la formation d’une armée de métier ? Parmi les voix qui s’affirment en faveur d’une modernisation et d’une professionnalisation de l’armée se trouve celle du Colonel de Gaulle, fonctionnaire au secrétariat général à la Défense à partir de 1931.

Ce dernier publie Le Fil de l’épée en 1932, dans lequel il interroge les qu...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Sur le même sujet