Écho de presse

1870 : « Il n'y a pas de siège de Paris possible »

le 26/09/2021 par Marina Bellot
le 07/09/2021 par Marina Bellot - modifié le 26/09/2021

Alors que Paris est sur le point d'être assiégé par les armées prussiennes après la débâcle de Napoléon III à Sedan, nul ne veut croire à l'imminence de l'état de siège. 

Août 1870. Après la débâcle de Napoléon III à Sedan (voir notre dossier), les armées prussiennes et leurs alliés commencent à déferler sur le Nord de la France et se déploient avec un objectif : assiéger Paris.

À aucun moment la défaite des armées françaises n'avait été imaginée, si bien que la mise en défense de Paris, ville fortifiée depuis 1840 et considérée comme imprenable, tarde à être envisagée. 

Au Sénat, le 30 août 1870, alors que la défaite de Sedan n'est pas encore parvenue à la capitale, la situation semble sous contrôle. Le Temps rapporte le déroulé de la séance, à laquelle participe notamment le baron Haussmann. Le sénateur Larabit, un polytechnicien qui était secrétaire adjoint du comité des fortifications en 1826, tient à rassurer les Parisiens :

« [...]...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Notre sélection de livres

Campagne de 1870-1871
C.-G.-F. Martin des Pallières
Achetez ce livre sur :
Souvenirs de l'invasion et du siège de Paris
Charles Maciet
Achetez ce livre sur :
Paris pendant le siège
Édouard Cadol
Achetez ce livre sur :
Le Gouvernement de la Défense nationale, la Commune et les Versaillais
A.-J.-A. Vergès d'Esboeufs
Achetez ce livre sur :
Les Prussiens devant Paris - D'après des documents allemands
Edmond Neukomm
Achetez ce livre sur :

Sur le même sujet