Écho de presse

L’accueil en France des réfugiés belges de la Première Guerre mondiale

le 01/10/2021 par Pierre Ancery
le 21/09/2021 par Pierre Ancery - modifié le 01/10/2021
Des réfugiés belges arrivant à Paris, 1914 - source : LIbrary of Congress/WikiCommons
Des réfugiés belges arrivant à Paris, 1914 - source : LIbrary of Congress/WikiCommons

Des centaines de milliers de Belges, fuyant l’avancée allemande, ont trouvé refuge en France pendant le premier conflit mondial. Leur arrivée y suscita un fort élan de solidarité, relayé dans la presse par des articles les présentant comme des martyrs de la barbarie germanique.

C’est un exode un peu oublié, qui a pourtant concerné plusieurs centaines de milliers de personnes. Le 4 août 1914, une semaine après le déclenchement de la Première Guerre mondiale, l’Allemagne envahit la Belgique, un pays neutre. Alors que les troupes de Guillaume II y font des ravages et commettent des massacres de civils, nombreux sont les Belges qui, terrifiés, fuient le pays.

Ils se tournent vers les Pays-Bas, l’Angleterre et la France. Combien sont-ils à prendre la route en urgence, en n’emportant parfois que quelques vêtements ? Les estimations sont difficiles à mener. D’après Jean-Pierre Popelier, auteur en 2014 de l’ouvrage Le Premier exode, la Grande guerre des réfugiés belges en France, ils seraient 1,5 million à avoir quitté la Belgique en 1914, soit un Belge sur cinq. Parmi eux, entre 300 000 et 350 000 gagneront la France.

La plupart part...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée