Long Format

Les « chevaliers du ciel » de la Grande Guerre : un mythe aristocrate

le par - modifié le 22/12/2020

À la suite de la mort de l’aviateur Georges Guynemer en 1918, les journaux conservateurs se mettent à célébrer les pilotes de l’air comme autant de « preux chevaliers » médiévaux, paladins des temps modernes.

La Première Guerre mondiale est le premier conflit d’envergure à voir s’affronter massivement des pilotes d’aviation. Mais c’est à la fin des hostilités, alors que les chasseurs SPAD S.XII et autres Fokker Dr. I triplans ne combattent plus, qu’apparaît l’imagerie encore aujourd’hui tenace des « chevaliers de ciel » pour décrire ces soldats de l’air, notamment lorsqu’il s’agit d’évoquer la vie et le trépas de l’as français Georges Guynemer, mort le 11 septembre 1917 à l’âge de 22 ans après que son aéroplane a été abattu.

Très rapidement, des journalistes le comparent à un chevalier, comme sur la page de la Une du quotidien catholique La Croix le 7 octobre 1917 où Pierre l’Ermite (nom de plume du prêtre Edmond Loutil) affirme :

RetroNews c’est plus de 1500 titres de presse française publiés de 1631 à 1950, des contenus éditoriaux mettant en lumière les archives de presse et des outils de recherche avancés.
Une offre unique pour découvrir l’histoire à travers les archives de presse !


Abonnez-vous à RetroNews et accédez à l’intégralité des contenus et fonctionnalités de recherche.

Newsletter

« Au moment où l’histoire va se cristalliser autour de son nom, j’ai voulu dire ce qui n’a pas encore été dit, et qui pourtant est le principal... à ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Notre sélection de livres

Guynemer, l'as des as
Georges Thomas
Achetez ce livre sur :
La gloire de la France : l'aviation française
Achetez ce livre sur :
Ce que l'aviation doit à la France
Étienne Pitois
Achetez ce livre sur :
L'aviation pendant la guerre
Gustave Crouvezier
Achetez ce livre sur :