Cycle

La prise en charge des adolescents « déviants » en France

le 01/01/1970 par
le 01/01/1970 par - modifié le 01/01/1970

Le milieu du XIXe siècle a marqué, en Europe comme en Amérique du Nord, le point de départ d’une volonté de tirer les délinquants mineurs hors de la prison commune – en compagnie de criminels adultes, donc – pour leur préférer un traitement jugé plus approprié à leur âge. Toutefois, cette volonté ne s’est pas traduite par une forme de clémence particulière vis-à-vis de ces jeunes « marginaux ». En France, cette période correspond à la création d’autres types de mise à l’écart : la maison de correction, suivant le modèle de la première « prison des gosses » de La Roquette fondée à Paris en 1836, ou la colonie pénitentiaire, dans le sillage de la colonie de Mettray, ouverte en 1839.

RetroNews tente ici de retrouver les traces et les récits de ces établissements chargés de punir, canaliser et rééduquer l’adolescence déviante.

– Chapitre 01
– Chapitre 02
– Chapitre 03
– Chapitre 04
– Chapitre 05
– Chapitre 06
– Chapitre 07
– Chapitre 08
– Chapitre 09

Sur le même sujet

Sur le même sujet