Écho de presse

Michael Collins, tombé pour l'Irlande

le 27/05/2021 par Michèle Pedinielli
le 23/05/2021 par Michèle Pedinielli - modifié le 27/05/2021

Héros de l’indépendance irlandaise, Michael Collins est abattu en 1922 par des opposants au traité qu’il vient de signer avec l’Angleterre. Portrait d’un homme dont la vie ressemble à un roman.

Lorsque arrive la nouvelle de la mort de Michael Collins, tombé dans une embuscade dans le comté de Cork, toute l’Irlande se fige, abasourdie.

« À Dublin, les drapeaux sont en berne ; maisons particulières et magasins ont baissé les stores sur les fenêtres et les devantures ; les cloches des églises sonnent un glas ininterrompu et tout le matin les sirènes des navires ancrés sur la Liffey ont jeté leur hululement aux quatre coins de l’horizon. »

Le grand révolutionnaire, le chef de l’IRA, le ministre des Finances du premier gouvernement irlandais, l’homme qui échappa toute sa vie aux forces spéciales anglaises est mort ce 22 août 1922 dans une fusillade sur une petite route de la campagne irlandaise.

« Vers 6 h 30 le petit cortège venait de traverser un village situé à peu près à mi-chemin, quand une salve nourrie éclata. Sans doute eût-il été plus sag...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée