Chronique

XIXe siècle : histoire des premières organisations étudiantes

le 29/02/2020 par Antonin Dubois
le 21/02/2020 par Antonin Dubois - modifié le 29/02/2020
Photo du Conseil Fédéral de l'organisation étudiante internationale Corda Fratres, 1900 - source : WikiCommons
Photo du Conseil Fédéral de l'organisation étudiante internationale Corda Fratres, 1900 - source : WikiCommons

Au XIXe siècle, les associations estudiantines émergent, sous la forme de cercles de sociabilité ou de groupes de défenses des intérêts des étudiants – créant parfois des remous dans les cercles académiques.

Cet article est paru initialement sur le site de notre partenaire, le laboratoire d’excellence EHNE (Encyclopédie pour une Histoire nouvelle de l’Europe).

C’est au XIXe siècle qu’émergent en Europe les organisations étudiantes au sens actuel du terme, alors que les effectifs étudiants encore restreints connaissent une croissance inédite. Elles prennent la forme de cercles de sociabilité, d’associations de défense des intérêts étudiants, d’associations politiques, religieuses, sportives ou scientifiques, de groupes d’étudiantes ou d’étudiants étrangers, constitués à des rythmes différents à partir des années 1800 dans tous les pays européens.

Des débuts difficiles

Cette émergence a été difficile : au début du siècle, les organisations étudiantes sont surveillées et interdites par les pouvoirs politiques. Les États allemands (décrets de Karlsbad, 1819) ou la France (1820) se dotent de législations répressives, car les autorités craignent leur potentiel révolutionnaire. C’est tout particulièrement le cas à propos de la première organisation politique, la Burschenschaft, fondée à Iéna en 1815, qui vise à lutter pour ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Sur le même sujet