Écho de presse

Lorsque les commentateurs critiquaient le baccalauréat

le 21/06/2021 par Marina Bellot
le 14/06/2018 par Marina Bellot - modifié le 21/06/2021
Une salle de classe du lycée Lavoisier à Paris en 1921, Agence Rol - source : Gallica-BnF

« Inutile », « abstrait », « discriminant »… Les critiques formulées dès le milieu du XIXe siècle contre le baccalauréat, maintes fois menacé d'être supprimé, restent d’une surprenante actualité. 

Créé en 1808, le baccalauréat est un diplôme spécifique à la France qui a une double fonction : sanctionner la fin des études secondaires et ouvrir l'accès à l'enseignement supérieur.

Il ne comporte à l’origine que des épreuves orales portant sur des auteurs grecs et latins, sur la rhétorique, l'histoire, la géographie et la philosophie. 

Dans les années 1880, à peine 1 % d'une classe d'âge obtient le baccalauréat. Un élitisme dénoncé dès 1885 par une campagne de presse appelant à la démocratisa...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Sur le même sujet