Événement

Séries Noires à la Une : de l’affaire Borlet à Violette Nozière, les silences de l’inceste

le 16/11/2021 par RetroNews
le 16/11/2021 par RetroNews - modifié le 16/11/2021

En 1891, les rubriques « faits divers » se font l’écho du calvaire d’Adolphine Borlet, violentée par ses parents. L’horreur de son martyre apparaît dans les termes les plus crus, mais le caractère incestueux de l’affaire est passé sous silence. Près de cinquante ans plus tard, l’affaire Violette Nozière verra, elle, apparaître le vocable, mais pour dénoncer « l’ignoble accusation » d’une fille parricide. D’une affaire à l’autre, retour sur les modes de l’indicible et ses évolutions.

« Des parents dénaturés », « couple monstrueux », « mères marâtres » : en 1891, les rubriques faits-divers rivalisent de superlatifs pour évoquer l’affaire Borlet et le traitement réservé à la petite Adolphine. Mais si certains se risquent à quelques allusions au « bas ventre » de la fillette, jamais le mot « inceste » n’est prononcé. Comment interpréter ce silence ? Et comment expliquer que l’affaire ne soit alors traitée que sous l’angle des sévices physiques infligés à l’enfant ? De l’affaire Borlet à l’affaire Nozière, un demi-siècle plus tard, qui verra poser nommément la question des relations incestueuses, mais pour mieux les réfuter, la presse se fait le miroir de son temps, de ses tabous, et de leurs évolutions.

 

En revenant sur ces deux affaires, cet épisode de Séries Noires à la Une décrypte la manière dont la presse participe de la construction du dicible ou de l’indicible.

 

Intervenantes

Anne-Emmanuelle Demartini, historienne, professeure d’histoire contemporaine à l’Université Paris 1-Panthéon Sorbonne.

Fabienne Giuliani, historienne, post-doctorante au Centre d’étude des mouvements sociaux (EHESS).

 

Sommaire

3’55 - L’inceste comme mot dans l’espace public : un tabou anthropologique ?

6’50 - Sexe et morale au XIXe siècle

10’10 - La question du traitement des enfants

14’10 - Comment faire l’histoire d’une question dont le nom est invisible dans les sources ?

16’07 - L’affaire Violette Nozière et l’évolution du tabou de l’inceste

19’56 - La condamnation légale de l’inceste au XIXe siècle

20’50 - La presse contre Violette Nozière

26’09 - L’archétype de l’enfant vicieux

27’56 - L’inceste dans le débat public aujourd’hui

 

Archives citées

Le Petit Journal, 28 octobre 1891

Le Petit Journal, 10 décembre 1891

Journal officiel de la République française, 1er janvier 1897

Carnet de la semaine, 1er septembre 1933

Le Populaire, 9 octobre 1934

 

 

Nouveauté podcast : « Séries noires à la Une »

La presse et le crime, le nouveau podcast de RetroNews

Peur sociale, fiction de l’anarchie, crimes politiques, chroniques du Paris des Apaches… Découvrez chaque mois un phénomène criminel par la presse dans Séries Noires à la Une.

Écouter les épisodes

Présentation : Thomas Baumgartner

Réalisation : Guillaume Girault

Lectures : Guillaume Girault et Astrid Duruflé

RetroNews : Étienne Manchette, Julie Duruflé, Julien Lucchini, Julien Morel

Un podcast produit en partenariat avec Wave audio.

 

RetroNews lance sa revue

Découvrir l’histoire par la presse 

« Résistances », « Sexualités », « Contaminations », « Crimes et délits » : 4 grandes thématiques pour faire résonner histoire et actualité ; 4 nouvelles inédites à base d'archives.

En librairies et kiosques le 22 septembre 2021.

 

Commander le premier numéro

Cet article fait partie de l’époque : Débuts de la IIIe Rép. (1871-1898)

Sur le même sujet