Écho de presse

1901 : L'ignoble cas de la Séquestrée de Poitiers

le 14/08/2021 par François Cau
le 10/08/2021 par François Cau - modifié le 14/08/2021

La découverte de Blanche Monnier, confinée par sa famille pendant près de 25 ans dans la même chambre sans fenêtre, ravive la passion du public français pour les faits divers scabreux.

Tout part d’une lettre anonyme, rédigée par le compagnon d’une des domestiques de la maisonnée Monnier : Blanche, 52 ans, serait retenue prisonnière dans le domicile familial, dans des conditions particulièrement odieuses.

« Le commissaire de police se rendit chez Mme veuve Monnier qui refusa de le recevoir, le priant d’aller trouver son fils, M. Monnier, ancien sous-préfet, demeurant rue de la Visitation dans une maison voisine.

M. Monnier fit également répondre au commissaire qu’il ne recevait personne. Le commissaire central insista, finit par être reçu par M. Monnier, qu’il somma de lui laisser voir sa sœur. […]

Lorsque le commissaire central ouvrit la porte, une obscurité presque complète y régnait. Une odeur infecte se répandait dans le réduit, dont la fenêtre était fermée, garnie de bourrelets, et les persiennes closes cadenassées.

Dans un coin, se trouvait un grabat, une paillasse pourrie. Là, sur une toi...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Cet article fait partie de l’époque : Rép. radicale (1898-1914)

Sur le même sujet