Écho de presse

Marie Becker, l’empoisonneuse de Liège

le 19/09/2021 par Michèle Pedinielli
le 14/09/2021 par Michèle Pedinielli - modifié le 19/09/2021

Lorsqu'en 1936, la police arrête « la veuve Becker » pour empoisonnement, les presses belge et française s’emparent de l’affaire : qui est donc cette meurtrière de femmes âgées ? 

Marie Becker est une ancienne commerçante ayant pignon sur rue devenue dame de compagnie et garde-malade après plusieurs revers de fortune.

Le problème, c’est que la plupart de ses clientes montrent une propension à décéder assez régulièrement après être passées entre ses mains.

« La veuve Becker, qui depuis longtemps n'a plus de domicile fixe, vivait de menus travaux de couture faits chez des particuliers. Elle apportait avec elle des pâtisseries et des bouteilles de bière et, fréquemment appelée au chevet de femmes âgées, malades ou déprimées, elle organisait à leur intention de véritables festins.

Le malheur est que, le plus souvent, mort s'ensuivait. Plusieurs de ses “clientes” succombèrent ainsi, en dix-huit mois. »

En 1933, puis en 1935, la police a reçu des lettres anonymes s’étonnant des décès subits de deux femmes, toutes deux...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Notre sélection de livres

Découvrez une sélection d'ouvrages édités au XIXe siècle et issus d'un catalogue de 13 000 epubs !
Poisons et Sortilèges
L. Nass et A. Cabanès
Achetez ce livre sur :
Contre-Poisons
Hector Chaussier
Achetez ce livre sur :

Sur le même sujet