Écho de presse

France-Angleterre 1921 : le match du centenaire de la mort de Napoléon

le 05/06/2021 par Lucas Alves Murillo
le 29/05/2021 par Lucas Alves Murillo - modifié le 05/06/2021

5 mai 1921. L’Équipe de France de football l’emportait pour la toute première fois contre son homologue anglaise. Cette victoire sensationnelle, car inattendue en plus d’être inédite, coïncide avec le centenaire de la mort de Napoléon Bonaparte. Le « plus grand match de la saison » et cette journée renferment nombre de symboles que la presse, généraliste et sportive, se charge d’exposer.

Dans un contexte national hautement allégorique, le match entre les deux sélections se dispute au Stade Pershing, dans le bois de Vincennes. Auparavant, la journée et la veille sont marquées par de nombreuses et diverses commémorations, à Notre-Dame, à l’Hôtel des Invalides mais également à Ajaccio.

En effet, dans l’après-midi du 4 mai 1921, le maréchal Franchet d’Esperey est reçu par le maire d’Ajaccio dans les salons de l’Hôtel de ville. Par la suite, ce dernier se rend à pied jusqu’à la maison natale de Napoléon Bonaparte, qu’il visita « en détail » et en compagnie d’une foule qui lui fit « sur tout le parcours une enthousiaste ovation », comme rapporté dans Le Petit Parisien du 5 mai.

À Paris cette fois, une cérémonie prend place au sein de la cathédrale Notre-Dame. L’Éclair évoque un rituel funèbre marqué par « les beautés éclatantes de la musique de Berlioz et Mozart » ainsi que par « la vigueur de la parole portée par un prêtre qui fut un magnifique soldat ». Le président de la République, Alexandre Millerand, est présent en compagnie de son épouse. Dans l’assistance, on retrouve également des personnalités princières, tout comme certains des militaires français les plus importants que sont les maréchaux Emile Fayolle et Philippe Pétain.

Le lendemain à 10h30, et avec la présence du Ministre de la Guerre Louis Barthou, un d...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Cet article fait partie de l’époque : Entre-deux-guerres (1918-1939)

Sur le même sujet