Écho de presse

Kessel : une vie d'aventures et de récits

le 29/11/2021 par Marina Bellot
le 29/04/2016 par Marina Bellot - modifié le 29/11/2021
Joseph Kessel, circa 1930, Agence Meurisse - source : Gallica-BnF

Voyageur intrépide et infatigable, Joseph Kessel a toute sa vie puisé dans ses reportages la matière de ses célèbres romans.

Rarement vie d'homme n'aura été aussi remplie. Joseph Kessel, aventurier, journaliste et écrivain, aurait pourtant pu devenir acteur : en 1914, à 19 ans, il fait ses classes journalistiques comme rédacteur au Journal des Débats, puis obtient l'année suivante sa licence de lettres classiques à la Sorbonne. Il entre alors au Conservatoire d’Art Dramatique, se prend de passion pour la scène, et fait quelques apparitions au Théâtre de l’Odéon. Mais la Première Guerre Mondiale le détourne de cette vocation de jeunesse. En 1916, il s’engage dans l’aviation où il exécute de périlleuses missions de combat et de reconnaissance. Le goût du risque et de l'aventure ne le quittera plus. En 1918, il se porte volontaire pour participer à un corps expéditionnaire en Sibérie. Mais avant que le convoi n’arrive à destination, l’armistice est signée. Seul russophone, Joseph Kessel se retrouve nommé, à son arrivée, chef de gare à Vladivostok. Les hommes et les femmes que ce dernier rencontre lui inspirent des nouvelles réunies en 1922 dans un premier recueil intitulé La Steppe rouge.

 

Kessel débute alors une double carrière de journaliste et d’écrivain.

 

En 1923, il publie L’Equipage qui s’inspire de son expérience dans l’aviation militaire. Puis il rejoint l’équipe du Matin et se met à parcourir la planète comme reporter. C’est l’âge d’or du grand rep...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Sur le même sujet