PRÉCÉDENT

Le Figaro, 23 septembre 1858

SUIVANT

URL invalide

Le Figaro
23 septembre 1858


Extrait du journal

Ces poupées sans âme, dont la vie se passe à se poudrer, à prendre du thé, à voir l'opéra, à coqueter, à dormir ; ces pau vres créatures ne mènent pas la vie qu'il faut pour atteindre à l'honneur de figurer dans cette relation. Elles auront pu servir, à l'exemple de gracieuses figurines, à remplir ui:e niche dans une maison particulière, à tenir la place d'un joli meuble dans un salon ; mais rien ne rapproche leur être moral et social de la femme qu'une nature plus ardente pousse à se jeter dans la mêlée du monde, à lutter contre la foule et et à résister aux assauts que lui livreront les intérêts opposés dans la bataille de la vie (1). Que fera donc la femme trop faible pour combattre ? Une bonne buveuse de thé, une mijaurée de salon ferait, dans ce tourbillon, triste figure. Il faut cette énergie constante capable de résister aux chocs saccadés du monde. Malheur à celle que son tempérament ou les circonstances entraînent loin du sen tier battu, à moins qu'elle n'ait sa part de cette énergie qui sauve. Beaucoup de femmes ont su franchir la barrière et n'ont pu conserver leur position. Elles ont roulé dans le fossé pro fond, pour avoir eu plus d'imagination que de vrai courage, pour s'être blessé les pieds dans l'âpre sentier qui fuit les régions sûres et faciles des convenances. Ce petit passage ■philosophique explique le triste secret de la chute de tant de femmes les plus belies et les mieux douées qui aient vécu. Un ancien écrivain a dit, avec autant de vérité que d'esprit : « La femme d'une beauté rare, assez intelligente pour (1) Pourtant, si tout le monde monte sur la scène, où prendrezvous le public? Mais l'orateur est en Irain de philosopher pour le mo ment. — Passons-lui quelques divagalious....

À propos

En 1854, quatorze ans après la disparition du petit journal subversif du temps de Charles X, Hippolyte de Villemessant relance Le Figaro. Paraissant d’abord sous la forme d’une petite feuille de chou littéraire, Le Figaro absorbe L’Événement en 1866 pour devenir, sans transition, le grand quotidien conservateur que l’on connaît. Dès les années 1880, il abandonne la cause du monarchisme pour adhérer aux principes républicains.

En savoir plus
Données de classification
  • stoltz
  • a. villemot
  • cabel
  • macaulay
  • villemot
  • praxitèle
  • rubini
  • marie cabel
  • ugalde
  • guizot
  • séville
  • amérique
  • madrid