Chronique

Novembre 1918 : la grève générale des salariés suisses

le 16/11/2020 par David Dufresne
le 12/11/2018 par David Dufresne - modifié le 16/11/2020
L'insurgée suisse Rosa Bloch, par Anja Kofmel - source : extrait de Hanna La Rouge, jeu documentaire pour mobiles d’Anita Hugi, David Dufresne et Akufen
L'insurgée suisse Rosa Bloch, par Anja Kofmel - source : extrait de Hanna La Rouge, jeu documentaire pour mobiles d’Anita Hugi, David Dufresne et Akufen

Tandis que se termine la Première Guerre mondiale, les commis de banque suisses se révoltent contre leurs dirigeants. Vite, l’événement mute en insurrection nationale, unanimement décriée par la presse française.

À l'occasion de la sortie de l'application mobile « Hanna la Rouge : grève générale, novembre 1918 : un jeu du réel dans l'Europe Moderne Année zéro », RetroNews revient sur l'un des faits réels qui ont inspiré l'intrigue de cette fiction historique réalisée par Anita Hugi, co-écrite par David Dufresne et mise en image par Anja Kofmel.

À l’origine, une gronde, sourde et feutrée : celle des commis des banques de Zurich. A l’automne 1918, 40 % d’entre eux gagnent moins de 300 francs mensuels (les « demoiselles de bureau » détiennent le record du plus bas salaire, entre 80 et 120 francs par mois), quand les directeurs reçoivent une indemnité annuelle allant de 60 000 à 100 000 francs.                                   

Fin octobre, les commis décident – grande première (et grande dernière) – d’une vague de protestation. Panique ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée