Écho de presse

Sur les traces du jeune Karl Marx

le 23/09/2020 par Philipp Leu
le 27/09/2017 par Philipp Leu - modifié le 23/09/2020
Le théoricien communiste Karl Marx en 1861 à Londres - source : WikiCommons

Chassé d’Allemagne, Karl Marx s’installe à Paris en 1843. Là, il rencontre Friedrich Engels et débute sa critique du Vieux Monde, à laquelle il consacrera sa vie.

Reconnu comme l'un des théoriciens critiques les plus influents de l'Histoire, le nom de Karl Marx n’apparaît guère dans les grands quotidiens français avant 1871 et les révoltes menées par la Commune. Son œuvre phare, Le Capital, publié en Allemagne en 1867, n’est traduit en français que cinq ans plus tard, en 1872.

Le 25 juillet 1871, sur les décombres de la Commune de Paris, le quotidien La France esquisse le parcours du leader de l’Internationale socialiste. Sans surprise, le journal est très critique vis-à-vis de l'homme et de son ambition politique. 

« Charles Marx, juif de naissance, originaire de la Prusse rhénane, se mit à la tête d’une vaste conspiration qui avait pour but de créer le communisme pratique. Dès lors cette secte, d’abord lente et vague, devint la plus puissante de toutes les sociétés secrètes. »

Le 28 septembre 1871, Le Petit Journal avance toutefois quelques repères bibliographiques plus précis au sujet du fondateur de l'Internationale :

« Marx est né à Trêves en 1818. Après avoir fait ses études à Bonn et à Berlin, il s’établit en 1841 privat-docent (professeur particulier) à l’Université de la première de ces villes. L’année suivante, il publiait à Cologne le Rheinische Zeitung (Journal rhénan), bientôt supprimé par le gouvernement prussien.

Forcé de quitter son pays, Marx vint à Paris, s’y lia avec un émigré comme lui, Arnold Ruge, et publia avec celui-ci les Deutsch-Französische Jahrbücher (Annales franco-allemandes).

Mais ses articles attirèrent de nouveau l’attention du gouvernement de Berlin, qui, par l’intermédiaire d’Alexandre de Humboldt, demanda et obtint du roi Louis-Philippe l’expulsion du hardi révolutionnaire. »

Quoique la Commune soit la première tentative de mise en pratique de son Manifeste du parti communiste, Marx semble plutôt circonspect à l'égard des révolutionnaires parisiens. Étrangement, Marx demande même à la Commune son recul et son désarmement (voir notre Écho de presse à ce sujet).

Déjà, Karl Marx semble distant vis-à-vis du mouvement qu'il a lui-même créé – et qui le dépasse. C’est peut-être dans ce contexte qu’il confie à ses amis, lors d’une réunion avec une délégation de socialistes français :

« Une chose est certaine, c’est que moi, du moins, je ne suis pas marxiste. »