Écho de presse

Le Birobidjan, le territoire juif d'URSS créé par Staline

le 26/10/2018 par Pierre Ancery
le 28/08/2018 par Pierre Ancery - modifié le 26/10/2018
Une fête de la moisson dans un kolkhoze juif du Birobidjan, Regards, 10 août 1934 - source : RetroNews-BnF

En 1928, Staline décide la création d'une « entité nationale juive » dans l'Extrême-Orient russe. L'objectif : éloigner les intellectuels juifs des centres de pouvoir tout en proposant une alternative au sionisme.

« L'égalité et la souveraineté des peuples de Russie » : tel est l'objectif proclamé par la Déclaration des droits des peuples de Russie après la Révolution de 1917. À partir de 1924, chaque nationalité vivant sur le territoire soviétique doit se voir attribuer une région.

 

Tous les peuples d'URSS ont leur république. Sauf un : les Juifs, eux aussi reconnus en tant que « nationalité ». Ils vont donc se voir attribuer par Staline une région peu hospitalière de 36 000 km², située aux confins de la Sibérie, près de la frontière chinoise : le Birobidjan (du nom de sa capitale).

 

L'établissement des Juifs y est encouragé à partir de 1928. Si l'opération est un succès, il est prévu que la région devienne un territoire autonome juif. En 1929, Le Petit Parisien mentionne ce projet :

« Le c...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Cet article fait partie de l’époque : Entre-deux-guerres (1918-1939)

Sur le même sujet