Écho de presse

Le combat de Victor Hugo pour l'amnistie des Communards

le 26/05/2021 par Marina Bellot
le 01/04/2021 par Marina Bellot - modifié le 26/05/2021

Face à un Sénat hostile le 22 mai 1876, Victor Hugo défend dans un discours passionné l'amnistie entière pour les Communards : « L’oubli seul pardonne. Il faut fermer toute la plaie. Il faut éteindre toute la haine. »

22 mai 1876. Victor Hugo se prépare à présenter devant un Sénat défavorable son projet de loi d'amnistie des Communards.

Il n'ignore pas que, la semaine précédente, la Chambre des députés, majoritairement républicaine, a largement rejeté cinq propositions de même inspiration et de différents auteurs. Il connaît également le rapport du sénateur Auguste Paris sur sa proposition, qui s'achève sur une demande de rejet de son texte. Enfin, il sait que s'il a été battu aux élections législatives de janvier 1872, c'est précisément en raison de son indulgence envers les Communards – de ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Sur le même sujet