Écho de presse

1848 : le discours radical de Proudhon à l'Assemblée

le 07/09/2021 par Pierre Ancery
le 31/08/2021 par Pierre Ancery - modifié le 07/09/2021

Le 31 juillet 1848, le théoricien révolutionnaire Pierre-Joseph Proudhon prononce à l'Assemblée un discours extrême remettant en cause la propriété. Il est hué par les députés unanimes.

Un tollé : le mot est faible pour exprimer l'effet produit par les paroles que prononce le révolutionnaire Pierre-Joseph Proudhon (1809-1865) au milieu de l'été 1848 devant des députés médusés.

Penseur du socialisme libertaire, il est souvent considéré comme le précurseur de l'anarchisme (on connaît sa formule célèbre : « La propriété, c'est le vol ! »). Il est aussi le seul théoricien révolutionnaire du XIXe siècle à être issu du milieu ouvrier.

Après avoir soutenu la révolution de Février, Proudhon est élu député de la Seine le 4 juin. Le 31 juillet, pour promouvoir son projet de loi sur « la réorganisation de l'impôt et du crédit », il prononce à l'Assemblée un long discours explicatif.

Mais celui-ci est tellement radical qu'il va provoquer la sidération et les sarcasmes de quasiment tous les députés...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Sur le même sujet