Écho de presse

1830-1849 : La France découvre les mormons

le 01/11/2020 par Mathilde Helleu
le 17/04/2018 par Mathilde Helleu - modifié le 01/11/2020
Hommes d'une famille de mormons amérindiens en 1893, par Roland Bonaparte - source : Gallica-BnF

Au mitan du XIXe siècle, partagée entre crainte, fascination et moquerie, la presse française découvre cette « nouvelle secte religieuse » venue d’outre-Atlantique.

Il y a un an, l’Église mormone inaugurait à Versailles son premier temple en France métropolitaine, sur fond de polémiques. Quatrième religion aux États-Unis, l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers jours – sa dénomination officielle – est implantée dans le monde entier et revendique 16 millions de membres. Qui sont les mormons ? C’est la question qui semble captiver la presse française depuis le premier article paru à la fin des années 1830.

Ainsi, le Journal des débats politiques et littéraires évoque cette « nouvelle secte religieuse » composée de « fanatiques inoffensifs ». Inoffensifs ? Les avis sur la question divergent. Objet de crainte, de fascination ou de moqueries, l’Église mormone l’est toujours près de deux siècles plus tard.

L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours a été fondée en 1830 dans l’État de New York par Joseph Smith, son prophè...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Sur le même sujet