Interview

Les fantômes : figures omniprésentes dans l'Europe du XVIe siècle

le 25/02/2020 par Caroline Callard, Mazarine Vertanessian - modifié le 30/04/2020
« Cranch se disposait à adresser la parole au fantôme », estampe de Gustave Doré, 1856 - source : Gallica
« Cranch se disposait à adresser la parole au fantôme », estampe de Gustave Doré, 1856 - source : Gallica

Dans son ouvrage Le Temps des fantômes, Caroline Callard se lance sur la trace des spectres qui envahissent les maisons au XVIe siècle. L’historienne étudie ces apparitions pour comprendre les raisons de leur « retour » auprès des vivants.

Guerres de religion, massacres et pandémies ont plongé les populations  européennes de la fin du Moyen Âge dans un climat d’effroi, où l’existence des fantômes s’est réaffirmée avec une urgence nouvelle. Que firent alors les vivants de ces âmes « refusant de s’en aller » ? Comment organisèrent-ils une forme de cohabitation avec ces hôtes intempestifs ?

En analysant, dans Le Temps des fantômes, de nombreux témoignages de maisons hantées et autres apparitions de l’au-delà, Caroline Callard nous fait revenir au temps des fantômes de la première modernité.

Propos recueillis par Mazarine Vertanessian

Hors-série « faits divers »

« Les Grandes Affaires criminelles de la région »

En partenariat avec RetroNews, « Sud Ouest » publie un hors-série consacré à neuf faits divers qui se sont déroulés entre 1870 et 1986 en Nouvelle-Aquitaine

EN SAVOIR PLUS

RetroNews : Depuis quand la figure du fantôme existe-t-elle ?

Caroline Callard : Les apparitions des « ombres » des défunts sont fréquentes dans la littérature dès l’Antiquité. Au XVe et XVIe siècles, les humanistes relisent ces sources et l’imprimé leur donne une audience nouvelle, telle cette lettre, devenue célèbre, de Pline Le Jeune, dans laquelle il raconte l’histoire d’une maison hantée à Athènes.

Personne ne veut y habiter mais le philosophe Athénodore décide d’y passer la nuit. Pour armer son courage, il rassemble ses tablettes et à minuit, comme prévu, une apparition effroyable se dresse devant lui. Elle est pâle, vêtue de haillons et...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée.