Écho de presse

La campagne d’Égypte (4/4) : naissance de l'égyptologie

le 26/10/2018 par Pierre Ancery
le 24/04/2017 par Pierre Ancery - modifié le 26/10/2018
Figures se trouvant sur un temple d'Isis ; source Gallica BnF

L'expédition de Bonaparte permit de grandes découvertes scientifiques. En particulier le déchiffrement de l'écriture hiéroglyphique, grâce à Champollion.

Désastre militaire et diplomatique, la campagne menée par Napoléon Bonaparte en 1798 permet toutefois aux Occidentaux de redécouvrir les richesses de l'Égypte. L'expédition militaire se double en effet d'une expédition scientifique : le général emporte avec lui 167 savants, ingénieurs et artistes français. À leur retour, il est décidé, sur ordre de Bonaparte, de rassembler leurs découvertes dans un gigantesque ouvrage en plusieurs volumes, la Description de l’Égypte, qui sera publié entre 1809 et 1821.

 

Sa parution fera l'objet, sous le règne de Napoléon (devenu entre-temps empereur, en 1804), d'une grande publicité. Ainsi, en 1810, La Gazette ne manque pas d'associer l'ouvrage à la gloire du souverain :

"Le héros qui avait conçu l’idée d’associer à ses triomphes tous les talents et toutes les lumières, a voulu rassembler ces divers travaux dans un commun ouvrage, dont on s’est occupé sans relâche depuis la fin de l'expédition d’Égypte, et dont on publie aujourd’hui la première partie."

 

La Description de l'Égypte comportera dix volumes en tout, cinq consacrés à l'Antiquité, deux à l’État égyptien moderne, trois à l'histoire naturelle :

 

"Cet ouvrage est principalement destiné à faire connaître les faits relatifs à l'état physique de l'Égypte, et ceux qui concernent l'histoire civile, la géographie, les sciences et les arts. On y trouvera, les temples, les palais, les tombeaux, tous les anciens monuments de l’Égypte, mesurés avec précision ; une suite de vues pittoresques représentant les monuments dans leur état actuel ; des plans topographiques de tous les sites des anciennes villes ; enfin une collection de manuscrits égyptiens, de monuments d’astronomie, de peintures qui retracent les scènes de la vie civile, de sculptures historiques et de bas-reliefs chargés d'hiéroglyphes."

Mais la contribution scientifique la plus importante viendra d'un jeune savant de trente ans, Jean-François Champollion. C'est lui qui, en 1821, déchiffre la pierre de Rosette, une stèle gravée de l’Égypte antique découverte en 1799 par un soldat de Bonaparte. C'est une avancée fondamentale, comme l'explique longuement, en 1822, Le Journal des débats politiques et littéraires :

 

"M. Champollion le jeune est parvenu à cette découverte en reconnaissant que les manuscrits, qu'on disait alphabétiques, avaient de nombreux rapports matériels avec le grand papyrus en hiéroglyphes, publié dans la Description de l’Égypte ; il confronta les uns avec les autres, et vit enfin que ces mêmes manuscrits étaient la transcription, signe par signe, de ces mêmes manuscrits hiéroglyphiques. […] Les amis de la vérité historique doivent voir ce travail avec le plus vif intérêt."

 

Le déchiffrement des hiéroglyphes donna naissance à l'égyptologie. La pierre de Rosette est aujourd'hui conservée au British Museum de Londres.  

 

Notre sélection de livres

  • L'Égypte
    Gabriel Charmes
    Achetez ce livre sur :
  • L'Archéologie égyptienne
    Gaston Maspero
    Achetez ce livre sur :
  • Aperçu sur les hiéroglyphes d'Égypte
    James Browne
    Achetez ce livre sur :
  • Essai sur les hiéroglyphes
    Nils Gustaf Palin
    Achetez ce livre sur :
  • Ruines et paysages d'Égypte
    Gaston Maspero
    Achetez ce livre sur :
  • Lettres de M. Champollion le jeune
    J.-F. Champollion
    Achetez ce livre sur :
  • Lettres écrites d'Égypte et de Nubie en 1828 et 1829
    Jean-François Champollion
    Achetez ce livre sur :