Long Format

L'étrange « Homme de Piltdown », ancêtre improbable d’homo sapiens

le par - modifié le 11/08/2021

En 1912, le paléontologue Charles Dawson présente une extraordinaire découverte : les restes vieux d’un demi-million d’années d’un ancêtre de l’homo sapiens. Mais ce crâne et cette mâchoire sont si étranges qu’on n’arrive à le placer nulle part sur l’échelle de l’humanité.

Une découverte préhistorique majeure. Certainement la plus importante faite en Angleterre et ailleurs, selon les journaux de l’époque. La société de géologie et le Musée d’histoire naturelle de Londres accueillent en 1912 Charles Dawson, paléontologue amateur venu leur montrer son extraordinaire trouvaille :

« Elle comprend la partie d'un crâne, à parois très épaisses (12.5 millimètres à peu près), assez complet pour qu'on puisse en évaluer la capacité (1 070 c.c. environ), partie du front, et la moitié de la mandibule avec deux molaires.

Le tout fortement teinté de rouille, comme d'autres restes d'animaux ; une dent d'un éléphant pliocène, la molaire d'un mastodonte, des dents d'hippopotame, des os d'un cervidé, d'un castor fossile et d'un cheval éteint. »

RetroNews c’est plus de 1500 titres de presse française publiés de 1631 à 1950, des contenus éditoriaux mettant en lumière les archives de presse et des outils de recherche avancés.
Une offre ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Cet article fait partie de l’époque : Entre-deux-guerres (1918-1939)