Écho de presse

L’impensable tour du monde en 72 jours de Nellie Bly

le 07/10/2021 par Michèle Pedinielli
le 04/12/2017 par Michèle Pedinielli - modifié le 07/10/2021
Portrait de Nellie Bly par H. J. Myers, 1890 - source : WikiCommons

En 1889, une jeune journaliste d’investigation affirme pouvoir voyager autour de la Terre seule en moins de 80 jours. Elle devient la première au monde à réaliser cet exploit.

Quand Nellie Bly embarque à bord de l’Augusta Victoria le 14 novembre 1889, elle prévoit de réaliser seule un tour du monde en 75 jours, battant ainsi le voyage fictif de Phileas Fogg, le héros du Tour du monde en 80 jours de Jules Verne.

Elizabeth Jane Cochrane est une journaliste confirmée sous son nom de plume Nellie Bly. Mieux, elle est une pionnière du journalisme d’investigation. Elle commence sa carrière en se faisant embaucher dans une tréfilerie pour décrire de l’intérieur les conditions de travail épouvantables des ouvriers de cette usine de métallurgie.

En 1887, elle tape à la porte du New-York World dirigé par Joseph Pulitzer. Pour convaincre le célèbre journaliste, elle se fait passer pour démente et réussit à berner deux médecins qui vont la faire interner dans un asile. Pendant dix jours, elle note tout ce qu’elle voit et ce qu’elle subit. Lorsque son reportage « Ten Days in a Mad-House » est publié, le public découvre avec consternation le sort réservé à ceux que l’on cloître pour maladie mentale. Son article bouleversera les pratiques dans les hôpitaux psychiatriques américains.

C’est donc une jeune femme parfaitement sûre d’elle-même qui s’engage dans ce défi. Forcément « jeune et jolie », voire « charmante », la presse française lui prête 19 ans, alors qu’elle en a en réalité 25.

Le Matin du 24 novembre énumère les étapes qu’elle s’apprête à suivre :

« Le point de départ de ce voyage est New-York, d'où miss Bly est partie dimanche dernier. Arrivée jeudi soir à Southampton, elle est montée immédiatement dans un train spécial pour Londres, où elle a pris ses passeports. De Londres, la voyageuse s'est rendue à Amiens pour faire une courte visite à M. Jules Verne.

L'auteur du “Voyage autour du monde en 80 jours” l'a reçue très gracieusement, mais ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Notre sélection de livres

Découvrez une sélection d'ouvrages édités au XIXe siècle et issus d'un catalogue de 13 000 epubs !
Le Tour du monde en quatre-vingts jours
Jules Verne
Achetez ce livre sur :

Cet article fait partie de l’époque : Débuts de la IIIe Rép. (1871-1898)

Sur le même sujet