Écho de presse

Le cimetière des chiens d'Asnières, premier cimetière animalier au monde

le 19/10/2020 par Marina Bellot
le 04/05/2018 par Marina Bellot - modifié le 19/10/2020
Une des stèles du cimetière des chiens d'Asnières - source : Flickr / CC

Créé en 1899, le cimetière des chiens d’Asnières est considéré comme le premier cimetière pour animaux au monde. Indispensable ou indécent ? Le concept a suscité des réactions diverses.

 

« Toujours déçue par les humains, jamais par mon chien » 

« Chouchou, tu es le fils que je n’ai jamais eu »  

« Kiki, tu as été ce que j’eus de plus beau dans ma vie »

Voici quelques-unes des innombrables épitaphes que l'on peut découvrir au détour d’une promenade au cimetière des chiens d’Asnières-sur-Seine, à l’ouest de Paris.  

Considéré comme le premier cimetière pour animaux de l'ère moderne, il est fondé en 1899 par l'auteur Georges Harmois et la journaliste féministe Marguerite Durand, fondatrice du journal La Fronde, à une époque où les animaux sont de plus en plus reconnus par la soc...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée.