Écho de presse

1935 : Un rapt d'enfant met la France en émoi

le 01/11/2021 par Marina Bellot
le 29/12/2018 par Marina Bellot - modifié le 01/11/2021
Photo du « petit Claude » Malmejac disparu, parue dans Le Petit marseillais, novembre 1935 - source : RetroNews-BnF
Photo du « petit Claude » Malmejac disparu, parue dans Le Petit marseillais, novembre 1935 - source : RetroNews-BnF

En novembre 1935, le kidnapping d'un enfant de 18 mois suscite l'émotion dans la France entière. La traque des ravisseurs, médiatisée par une presse en ébullition, aboutira à un dénouement que personne n'attendait plus.

Le 3 décembre 1935, la presse française est en émoi. Journaux locaux et nationaux, de droite comme de gauche... Tous annoncent en couverture une « la fin d'un cauchemar » : l’enfant kidnappé à Marseille est sain et sauf.

Pour comprendre l’émotion qu’a suscitée cette affaire, il faut revenir quatre jours plus tôt.

28 novembre 1935 à Marseille. Un enfant de 18 mois est enlevé par une inconnue en pleine journée, dans l'un des lieux les plus fréquentés de la ville : le parc Chanot. 

L'angoisse va frapper la ville, et même la France entière, durant quatre longues journées.

C’est le 29 novembre que la nouvelle est annoncée par le journal local Le Petit Marseillais : un enfant, un « beau bébé joufflu et souriant », a été « enlevé dans des circo...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée