Écho de presse

Le massacre de Rock Springs, point d'orgue de la haine anti-Chinois aux États-Unis

le 16/10/2020 par Marina Bellot
le 05/09/2019 par Marina Bellot - modifié le 16/10/2020
Massacre de Chinois à Rock Springs, Wyoming, par Thure de Thulstrup, 1885 - Source : WikiCommons
Massacre de Chinois à Rock Springs, Wyoming, par Thure de Thulstrup, 1885 - Source : WikiCommons

Le 2 septembre 1885 dans l’Ouest des États-Unis, une violente émeute éclate sur fond de tensions raciales : des ouvriers des mines chinois sont assassinés par des travailleurs blancs. À des milliers de kilomètres de là, la presse française relate la tuerie.

« Rock Springs ». Le nom pourrait évoquer l’univers du western, dont le genre est en pleine gestation à la fin du XIXe siècle. Mais au début du mois de septembre 1885, cette zone minière du Wyoming est le théâtre d’affrontements dont l’extrême violence n’a rien de fictionnel.

Dès le 5 septembre, la presse française fait état de ce qui sera nommé le « massacre de Rock Springs », à l’instar du Journal des débats politiques et littéraires. L’entrefilet du 3 septembre envoyé depuis New York laisse entrevoir la violence aveugle de l'émeute : 

« Un certain nombre de Chinois ayant été appelés pour remplacer les mineurs grévistes de race blanche dans les houillères de Rock-Springs (Wyoming), les Blancs, armés de fusils, ont attaqué les Chinois, en ont tué 15 et ont brûlé 80 maisons.

Ils ont chassé, en out...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Cet article fait partie de l’époque : Débuts de la IIIe Rép. (1871-1898)